Enceinte B&W 704

Les enceintes colonnes, grâce à leur puissance accrue dans le grave,sont mieux adaptées aux vastes pièces, ce qui ne signifie pas que leur emploi n’est pas envisageable dans un environnement plus réduit. La704, la plus petite des colonnes de la série, est un système à deux voies et demie. Les fréquences basses sont reproduites simultanément par les deux haut-parleurs à cône mais, afin de préserver une meilleure dispersion verticale du son, le haut-parleur placé au plus bas de l’enceinte est filtré au-dessus de 150 Hz, laissant le modèle doté d’une membrane en Kevlar se charger seul de la reproduction du médium.

Le montage du tweeter dans sa propre charge indépendante, placée au-dessus de l’enceinte, maintient cette dispersion jusqu’aux fréquences les plus élevées, assurant une meilleur stabilité de l’image tridimensionnelle, même lorsque l’auditeur n’est pas installé exactement à equidistance des deux enceintes. La possibilité d’aligner le tweeter exactement sur le haut-parleur de grave/médium, améliore son intégration dans l’ensemble du système.

De façon comparable à la grosse 703 et à la petite 705, la 704 est conçue pour fournir le meilleur en terme de profondeur et de largeur de l’image sonore, lorsqu’elle et positionnée à distance des murs.Cependant, pour ceux qui n’ont d’autre choix que de placer leurs enceintes à proximité des murs, l’augmentation peu naturelle des basses qui en résulte peut être facilement compensée en occultant les évents à l’aide des bouchons de mousse fournis.

La reproduction du grave – nous voulons parler de « vrai » grave –nécessite un haut-parleur capable de brasser des volumes d’air relativement importants, avec rigueur et précision. Cela sous-entend la mise en œuvre de forces élevées, non seulement au niveau de la bobine mobile qui doit remuer toute la membrane en avant et en arrière, mais aussi à l’intérieur du coffret, avec des modifications de pression constantes agissant sur toute la surface de la membrane. Afin de maîtriser ces forces sans aucune déformation, il faut une membrane conique très solide, rigide, et c’est justement ce que réalise notre membrane en papier/Kevlar®. Les avantages et les défauts d’une membrane très rigide sont énumérés dans notre article sur les membranes en aluminium. De même que ce dernier matériau est très efficace pour lesdômes des tweeters, le papier/Kevlar® s’avère parfaitement adapté pour les haut-parleurs de grave, d’autant qu’il existe certaines configurations où l’aluminium est difficile à envisager. La pulpe de cellulose(papier)est utilisée pour réaliser des membranes dehaut-parleurs électrodynamiques depuis leur naissance! À cause de cela,on la considère comme un matériau peu intéressant, à la technologie bien trop vieille. Mais les lois de la physique ne changent jamais et le papier continue à posséder des propriétés réellement très intéressantes pour l’usage qui nous intéresse. Il peut devenir extrêmement rigide, grâce à l’application de résines et le fait qu’il soit d’une épaisseur relativement importante n’est pas non plus forcément un désavantage. Une des difficultés rencontrées avec l’aluminium est la réalisation de membranes de diamètre élevé qui ne soient pas trop lourdes pour conserver un rendement raisonnable.Réaliser une telle membrane en maintenant une épaisseur très fine entraîne d’inévitables déformations structurelles lors de sa mise en forme.

La reproduction du grave – nous voulons parler de « vrai » grave –nécessite un haut-parleur capable de brasser des volumes d’air relativement importants, avec rigueur et précision. Cela sous-entend la mise en œuvre de forces élevées, non seulement au niveau de la bobine mobile qui doit remuer toute la membrane en avant et en arrière, mais aussi à l’intérieur du coffret, avec des modifications de pression constantes agissant sur toute la surface de la membrane. Afin demaîtriser ces forces sans aucune déformation, il faut une membrane conique très solide, rigide, et c’est justement ce que réalise notre membrane en papier/Kevlar®. Les avantages et les défauts d’une membrane très rigide sont énumérés dans notre article sur les membranes en aluminium. De même que ce dernier matériau est très efficace pour les dômes des tweeters, le papier/Kevlar® s’avère parfaitement adapté pour les haut-parleurs de grave, d’autant qu’il existe certaines configurations où l’aluminium est difficile à envisager. La pulpe de cellulose(papier)est utilisée pour réaliser des membranes de haut-parleurs électrodynamiques depuis leur naissance! À cause de cela,on la considère comme un matériau peu intéressant, à la technologie bien trop vieille. Mais les lois de la physique ne changent jamais et le papier continue à posséder des propriétés réellement très intéressantes pour l’usage qui nous intéresse.

Il peut devenir extrêmement rigide, grâce à l’application de résines et le fait qu’il soit d’une épaisseur relativement importante n’est pas non plus forcément un désavantage. Une des difficultés rencontrées avec l’aluminium est la réalisation de membranes de diamètre élevé qui ne soient pas trop lourdes pour conserver un rendement raisonnable.Réaliser une telle membrane en maintenant une épaisseur très fine entraîne d’inévitables déformations structurelles lors de sa mise en forme.

Enceintes Pioneer S-3EX
Enceintes Marten design Coltrane