Enceinte B&W 703

la703 est une véritable enceinte à trois voies.Les impressionnantes membranes en papier et kevlar des deux haut-parleurs de basses sont rigidifiées par notre système unique d’assemblage « mushroom » rappelant la forme d’un champignon, d’où son nom anglais. Cet ensemble fonctionne en parallèle avec une chargeaccordée à l’aide d’un Flowport afin de reproduire l’intégralité desbasses fréquences.

Libéré de la nécessité de reproduire le grave, le haut-parleur de médium spécialisé, de type FST, travaille avec sa propre charge isolée à l’intérieur de l’enceinte. La combinaison de sa membrane en Kevlar et d’un anneau de suspension aux caractéristiques mécaniques alignées sur celles du cône, permettent à ce transducteur de tirer le portrait exact des nuances les plus infimes du signal, rendant leur timbre d’origine aux instruments et les positionnant avec précision dans l’espace sonore.

Le tweeter à charge tubulaire est monté de façon libre sur le dessus de l’ébénisterie afin de restituer ce sens de l’aération et d’absence d’existence physique de l’enceinte que l’on rencontre avec les instruments réels.

La reproduction du grave – nous voulons parler de « vrai » grave – nécessite un haut-parleur capable de brasser des volumes d’air relativement importants, avec rigueur et précision. Cela sous-entend la mise en œuvre de forces élevées, non seulement au niveau de la bobine mobile qui doit remuer toute la membrane en avant et en arrière, mais aussi à l’intérieur du coffret, avec des modifications de pression constantes agissant sur toute la surface de la membrane. Afin de maîtriser ces forces sans aucune déformation,il faut une membrane conique très solide, rigide, et c’est justement ce que réalise notre membrane en papier/Kevlar®. Les avantages et les défauts d’une membrane très rigide sont énumérés dans notre article sur les membranes en aluminium. De même que ce dernier matériau est très efficace pour les dômes des tweeters, le papier/Kevlar® s’avère parfaitement adapté pour les haut-parleurs de grave, d’autant qu’il existe certaines configurations où l’aluminium est difficile à envisager. La pulpe de cellulose(papier)est utilisée pour réaliser des membranes de haut-parleurs électrodynamiques depuis leur naissance! À cause de cela, on la considère comme un matériau peu intéressant, à la technologie bien trop vieille. Mais les lois de la physique ne changent jamais et le papier continue à posséder des propriétés réellement très intéressantes pour l’usage qui nous intéresse.

Il peut devenir extrêmement rigide, grâce à l’application de résines et le fait qu’il soit d’une épaisseur relativement importante n’est pas non plus forcément un désavantage. Une des difficultés rencontrées avec l’aluminium est la réalisation de membranes de diamètre élevé qui ne soient pas trop lourdes pour conserver un rendement raisonnable. Réaliser une telle membrane en maintenant une épaisseur très fine entraîne d’inévitables déformations structurelles lors de sa mise en forme. Le papier, lui, a aussi ses faiblesses, notamment si la membrane en pulpe de papier d’un haut-parleur de grave est soumise à un signal impulsionnel très puissant – par exemple un violent coup de grosse caisse – elle peut présenter des déficiences par talonnement subit. C’est un problème spécialement rencontré dans les applications nécessitant une puissance élevée, comme les enceintes moniteur de studio et les haut-parleurs de sonorisation des instruments de musique ; c’est d’ailleurs pour ce type d’applications que des fibres de Kevlar® ont été pour la première fois ajoutées à la pulpe de papier. Elles apportent une certaine rigidité au papier parce que ces fibres sont très difficiles à casser sous la tension. C’est cette faculté à dissiper l’énergie instantanée qui est une des propriétés rendant le Kevlar® particulièrement efficace pour la réalisation des gilets pare-balles. De la même façon, dans une membrane conique, les fibres de Kevlar® permettent de dissiper les forces instantanées au travers de la membrane y compris dans sa partie la plus vulnérable – le col central. On peut se demander pourquoi ne pas utiliser du Kevlar® à 100 %. La raison se situe dans la structure même des fibres. Elles sont de type mono-filament et particulièrement fines. La nature plus « compacte » du papier s’avère meilleure pour la réalisation d’un cône bien formé. Typiquement, les fibres de Kevlar® représentent 10 à 20 % du matériau total. La majorité de nos subgraves amplifiés utilisent un haut-parleur avec membrane en papier/Kevlar®, sur laquelle est ajoutée une couche d’aluminium. Ici, l’aluminium n’est appliqué que sur la surface visible, jusqu’au cache-poussière, sans aucun risque de déformation lors de la fabrication, permettant simplement à la membrane de s’harmoniser esthétiquement aux enceintes principales de la même gamme auxquelles elles sont associées.

Enceintes Pioneer S-3EX
Enceintes Marten design Coltrane